Andrea Gjestvang (née en 1981) est une photographe norvégienne basée à Oslo. Elle se consacre à l’exploration de la vie intime et la ténacité des peuples qui vivent dans des lieux isolés et hostiles du nord du globe. Son travail est fortement engagé politiquement sur les problématiques sociales et anthropologiques liées à la mondialisation, l’identité et l’exception culturelle. Ses images ont été exposées dans des galeries et des festivals photo à travers le monde. Andrea a reçu de nombreux prix, dont le Picture of the Year Norvège 2012, et le prestigieux Iris d’Or /Sony World Photography Awards Photographer of the Year 2013. Son travail a reçu le soutien de bourse de la Fondation Norwegian Freedom of Speech. En 2012, son premier livre (En dag i historien), a été publié par Pax.
RETURN, 2015.
Ces jeunes adolescents ont vécu comme tout autre adolescent durant 4 ans, jusqu’à ce que la police frappe à leur porte pour les renvoyer dans le pays d’origine de leurs parents. Ils allaient à l’école, paralient norvégiens, c’étaient fait un groupe d’amis et étaient entièrement intégrés jusqu’à ce jour ils ont du tout quitter pour retourner dans des pays qui leur étaient devenus étrangers.

 

DISAPPEARING ICE AGE, Groenland, 2009.
Beaucoup d’explorateurs et d’aventuriers ont voyagé au Groenland, attiré ces terres inconnues.
Les images qu’ils en ont rapportées nous montrent des héros affrontant une nature hostile, alors que vraiment aujourd’hui très peu connaissent cette partie isolée du monde et ses habitants…

 

EVERYBODY KNOWS THIS IS NOWHERE, Norvège, 2010.
Dans cette série, Andrea Gjestvang nous fait partager la vie d’un groupe d’adolescents dans le fin fond du nord de la Norvège

 

ONE DAY IN HISTORY, Norvège, 2012.
Andrea Gjestvang rend avec cette série un hommage touchant et sensible aux victimes et survivants du massacre d’Utoya qui fit plus de 60 victimes et marqua à jamais la mémoire collective des Norvégiens.


Voir les publications